en-tete AccueilContactPresseLiens
Accueil -> Présentation -> Politique familiale
Politique familiale

Une vision d'ensemble et à long terme

La politique familiale s'appuie sur 5 grands secteurs de recherche et d’études (Sociologie-psychologie et droit de la famille - Grands équilibres économiques et sociaux - Education formation et petite enfance - Vie quotidienne et médias - Habitat-cadre de vie-environnement), qui émettent des avis sur les problématiques actuelles et futures de la famille, telles que :

  • Enfance et éducation : garde des enfants, maltraitance, parentalité, violence scolaire ...
  • Jeunesse : autonomie de la jeunesse, jeunes familles...
  • Accès à la connaissance : internet, illettrisme, apprentissage des médias...
  • Santé : couverture sociale, alimentation, contraception, représentation des usagers ...
  • Logement : politique des HLM, 
  • Environnement : renouvellement urbain, ...
  • Sociologie, psychologie et Droit : nouvelles solidarités, réforme du droit de la famille, protection de l’enfance, protection des familles étrangères...
  • Economie de la famille : allocations familiales, fiscalité de la famille, réforme des retraites, surendettement,
  • ...

« Parlons familles pour une politique familiale globale » par Hubert BRIN
(Président de l’UNAF 18 avril 2000)

Si l’on demande à quiconque de parler de sa famille, il évoquera des ascendants, des descendants, un conjoint, des personnes vivantes ou à naître, qu’il aime ou n’aime pas, familières ou distantes... d’un individu l’autre, les réponses seront différentes. Et pourtant, chacun sait de quoi il parle lorsqu’il évoque sa famille : de quelque chose d’essentiel, de précieux, de central, parfois grave, et qui touche tous les aspects d’une existence.

En effet : parler de sa famille, c’est aussi parler du lieu ou l’on vit, de son environnement, de l’éducation qu’on donne ou qu’on a reçue, des projets qu’on nourrit, du métier qu’on exerce ou qu’on souhaite exercer, ou encore de la vie quotidienne que l’on mène. La famille est carrefour des préoccupations de toute personne.

Les familles sont au coeur de la vie de chacun : la mission de l’UNAF est de les placer au coeur du débat public.

C’est montrer aux pouvoirs publics le chemin d’une politique familiale globale, qui intègre le fait familial dans toute décision politique. C’est s’assurer que les familles ne soient jamais les oubliées des avancées économiques et sociales. C’est faire en sorte qu’on les associe aux réponses à donner aux grands défis nationaux.

Elle l’a fait dès 1945, en travaillant aux chantiers fondateurs de la politique familiale : les allocations familiales, la protection maternelle et infantile, l’aide au logement, la retraite des mères de familles...

L’UNAF souhaite montrer aujourd’hui que la politique familiale n’est pas réductible à un volet de la politique sociale. Elle ne saurait davantage se confondre avec la lutte contre l’exclusion, bien qu’elle y contribue. C’est une politique de plein exercice qu’il faut mener dans un esprit volontaire et ouvert.

L’UNAF veut porter le débat sur les familles bien au delà de la simple défense de lignes budgétaires d’aides ou de protections, et l’intégrer pleinement aux grands défis auxquels la France est confrontée aujourd’hui : la lutte pour l’emploi, pour l’intégration sociale, pour la sauvegarde des systèmes de santé et de retraite, pour les grands enjeux liés au vieillissement et aux temps de vie, pour la modernisation de l’éducation, et au delà pour une Europe humainement responsable... Dans tous ces domaines, les familles ne sont pas un "problème" à traiter : elles font partie de la solution.

Lieux de toutes les solidarités, éléments majeurs et quotidiens d’intégration sociale, remparts ultimes contre l’exclusion et le désespoir, à la fois creusets de valeurs et de structures, actrices sociales, économiques et culturelles... les familles ont tout à apporter au débat politique, tout simplement parce qu’elles sont au coeur de la vie.

Ignorer ou ne pas défendre les intérêts et les droits des familles, c’est attenter directement aux droits de l’homme.

Reconnaître sa spécificité au fait familial, s’engager pour une politique familiale globale, c’est rechercher et trouver ensemble, des issues humaines et intelligentes aux enjeux du nouveau siècle.